CHANGER L'AUTRE, PAS FACILE !

 

Ce n'est pas toujours facile d'accepter la différence de l'autre, surtout quand cette différence nous réveille dans des blessures de fonds, par exemple : la blessure de culpabilité, la blessure de rejet, la blessure de contrôle, la blessure d'infériorité ou la blessure d'humiliation, pour ne nom

 

mer que quelques-unes. 

 

Nous portons tous des blessures au coeur de nous-même et nous arrivons tous dans la relation à l'autre avec ces blessures. Par "magie" nous sommes souvent attirés par des partenaires qui réveillent en nous, par ce qu'ils sont, nos zones les plus vulnérables. Harville Hendrix, le créateur de l'Imago Thérapie nous dit que cette rencontre avec nos déclencheurs est au coeur de notre recherche de guérison et est notre plus grande possibilité de croissance. Mais il demeure qu'aller à la rencontre de notre vulnérabilité et de nos souffrances, pour vraiment les accepter et en prendre soin, n'est pas une chose facile! Trop souvent au lieu de s'accueillir nous cherchons à changer notre partenaire. Par contre tenter de changer l'autre pour ne pas souffrir reste infertile. Cela nous entretient dans le contrôle sur l'autre et la prise de pouvoir sur l'autre et nous maintient dans l'impuissance et la victimite, ce qui cultive énormément de frustrations et de ressentiments envers soi et envers l'autre.

 

La réalité, bien que souvent difficile à accepter, c'est que nous ne pouvons changer les autres. Plus nous demandons à l'autre de changer plus nous provoquons soit de la résistance ou du rejet ou alors une soumission passive. L'étape la plus difficile du changement est donc l'acceptation profonde de nos blessures et la reconnaissance de notre responsabilité.

 

La plupart d'entres nous avons de la difficulté à prendre la responsabilité de notre vécu, nos émotions, nos peurs et surtout de nos besoins. Nous restons dans l'attente que les autres changent ou qu'ils prennent en charge nos besoins, qu'ils les devinent. Nous restons donc, bien malgré nous, irresponsable. Et cela nuit à notre bonheur et surtout entretient dans nos relations des systèmes insatisfaisants. 

 

Colette Portelance  dit en parlant de l'irresponsabilité: 


" L'irresponsabilité, c'est, dans une relation, la tendance à rendre l'autre responsable de tout ce qu'on vit ou fait de désagréable: ses malaises, ses échecs, les conséquences négatives de ses choix, ses besoins non-satisfaits, ses manques, ses attentes et ses peurs. L'irresponsabilité, c'est exercer un pouvoir sur la vie des autres et perdre le contrôle de sa propre vie. L'irresponsable est un prisonnier de l'autre et n'a aucune liberté. Comme tout est la faute de l'autre, c'est à lui de changer." 

 

Je rajouterais que nous rendons aussi l'autre responsable de notre bonheur et des émotions agréables que nous vivons. Cela nous maintient dans une dépendance malsaine. Au lieu d'avoir deux êtres autonomes et inter-reliés, nous devenons deux êtres dépendants, fusionnés et dans l'attente que l'autre nous comble. 

 

Alors quoi faire? 

 

1. La première étape est de prendre conscience de notre tendance à se victimiser et à faire porter aux autres, surtout notre partenaire, le poids de nos blessures, de nos manques et surtout de nos besoins. 

 

2. Ensuite, c'est de retourner le regard vers l'intérieur de soi. Plutôt que de s'acharner à critiquer, juger, blâmer l'autre, tenter de le changer.. nous choissisons de revenir vers soi. Nous pouvons alors prendre le temps de se questionner :

" Quelle blessure est réveillée en ce moment dans ma relation à l'autre ?" 

" Qu'est-ce que je fais pour entretenir mon insatisfaction dans cette situation? "

" Qu'est-ce que je peux faire ou changer en moi ou dans ma façon de communiquer pour aller vers plus de satisfaction?"

" Est-ce que j'accepte ma vulnérabilité et mes besoins ou je m'en défends présentement? Quel impact cela a sur moi et sur les autres? "

 

En conclusion, le travail du retour vers soi, de l'écoute de soi et de la recherche de notre responsabilité n'est pas naturel et n'est pas facile, croyez- moi. Mais il est le plus gratifiant et le seul qui puisse nous mener vers une réelle satisfaction relationnelle. Prendre le chemin de la maturité et de la responsabilité est un choix conscient qu'il faut souvent faire et refaire. C'est une décision et nous pouvons avoir besoin d'aide pour arriver à prendre ce nouveau chemin. 

 

Je vous souhaite de vous accueillir avec compassion et de ne pas vous isoler face à vos difficultés relationnelles.

 

Pour en savoir plus sur ce sujet et pour approfondir je vous suggère le livre :  
La communication authentique, Colette Portelance, Éditions du Cram. 

 

Avec toute mon affection, 

 

Katherine Barr, Thérapeute en Relation d'aide
Thérapies Individuelles et de couples
Ateliers et Conférences

www.katherinebarrtherapy.com

Please reload

December 4, 2018

Please reload

Archive
Please reload

Katherine Barr, TRA-Thérapeute en Relation d'aide par l'ANDC

CNDA Relationship Therapist md

1160 St-Joseph est, bureau 201, Montréal, Québec  

Tel.: 438-875-3494 

barr_katherine@yahoo.ca